Le Glossaire

Légionelle, légionelles

La bactérie Légionelle a été mise en évidence à la suite d'une épidémie de pneumonie en 1976, qui a affecté 182 participants d’un congrès d’anciens combattants de la légion américaine à Philadelphie. La bactérie découverte à cette occasion a ainsi été nommée Legionella.

Les Legionelles sont présentes dans le milieu naturel et peut proliférer dans les sites hydriques artificiels lorsque les conditions de son développement sont réunies, particulièrement entre 25°C et 45°C.

La légionellose ou maladie des Légionnaires est une infection pulmonaire. La contamination des individus se fait par voie respiratoire, par inhalation d’eau contaminée diffusée en aérosol.

Légionella pneumophila est à l'origine de la plupart des cas de Légionellose en France

Légionella pneumophila est aérobie stricte : la présence d'oxygène dans l'eau est nécessaire à son développement.

Le principal lieu de développement des légionelles dans une installation de refroidissement ou dans un réseau d'eaux chaudes sanitaires est le biofilm. La plupart des biofilms ne sont pas visibles à l'oeil nu. Les biofilms sont présents en régime turbulent.

 

Afin de maîtriser le risque Légionellose, il est essentiel de prévenir le risque de développement du biofilm au niveau des :

     - réseaux d’eau chaude sanitaire

     - tours aéroréfrigérantes, TAR

     - autres installations susceptibles de créer des aérosols

 

Consultez la nouvelle réglementation icpe 2921, concernant les TAR

 

Oreau ingénieur conseil réalise :

  des analyses des risques (AMR) de développement de légionelles dans les TAR

  des formations à la gestion des tours de refroidissement

  des formations à la prévention du risque Légionellose dans les ERP

 

Oreau ingénieur conseil est une société indépendante : contactez-nous