Audit technique indépendant : Tour de refroidissement, tour aéroréfrigérante, TAR

09 janvier 2012

 

Audit technique indépendant

 

 

Vous souhaitez augmenter le niveau de maîtrise du risque légionellose au niveau des tours de refroidissement ? Vous souhaitez faire évoluer la stratégie de traitement préventif des eaux ? Vous souhaitez améliorer la qualité des purges de déconcentration ? Vous souhaitez réduire les volumes d'eau prélevés et rejetés ?

 

Une tour aéroréfrigérante ou tour de refroidissement ou TAR, est une installation de refroidissement évaporatif par dispersion d'eau dans un flux d'air (IREDEFA) généré par ventilation mécanique ou naturelle.

 

Ces installations de refroidissement dépendent, en France, de la nouvelle rubrique n° 2921 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE).

 

Le Décret n°2013-1205 du 14 décembre 2013 du Ministère chargé des installations classées, modifie la rubrique n° 2921 relative aux tours de refroidissement, tours aéroréfrigérantes, TAR : installations de refroidissement évaporatif par dispersion d’eau dans un flux d’air généré par ventilation mécanique ou naturelle. Le décret précise les caractéristiques des installations soumises à déclaration sous contrôle ou à enregistrement.


Les Arrêtés Ministériels du 14 décembre 2013, applicable aux installations soumises à enregistrement et à déclaration, décrivent les objectifs et les différentes approches à mettre en place, afin de maîtriser le risque de développement des légionelles.

 

La rubrique 2921 des ICPE demande notamment que les éléments suivants soient étudiés : Facteurs favorisant le développement du biofilm, Implantation-Aménagement, Conception des installations, criticité des bras morts, Surveillance de l’exploitation, Formations des différents intervenants, Modalités de gestion et d’exploitation des installations, Stratégie de traitement des eaux, Carnet de suivi ou carnet sanitaire, Contrôle par un organisme agréé, Analyse méthodique des risques, Protection de l'ensemble des intervenants, Analyses de Légionella Pneumophila, Actions menées en cas de prolifération de Légionelles,....

 

Pourquoi réaliser un audit indépendant ?

Afin de déterminer les réels axes de progrès présents sur vos installations.

Seule une approche globale (technique et réglementaire) permet d'augmenter la maîtrise du risque Légionellose, de réduire les quantités d'eau prélevées et rejetées et de maîtriser les coûts.

Une gestion durable des tours de refroidissement est orientée vers 5 objectifs : garantir un échange de chaleur performant en luttant contre les dépôts isolants ; réduire les prélèvements d'eau ; préserver les installations de la corrosion ; maîtriser le risque légionellose en contrôlant le développement du biofilm ; préserver la qualité du milieu naturel, notamment par la mise en place de bonnes pratiques.

 

Au XXème siècle, les traitements s'attachaient à répondre, en grande majorité, aux 3 premiers objectifs. En France, depuis la mise en place de la nouvelle réglementation en 2004, la maîtrise du risque de développement de légionnelles est devenue prioritaire, le plus souvent.

 

Depuis 2010, et la mise en oeuvre de la DCE et des actions RSDE, la préservation du milieu naturel devient un élément essentiel à prendre en compte.

enjeu : diminuer l'impact des rejets sur la qualité des eaux, en conservant un haut niveau de maîtrise du risque de développement des légionelles

risque : mettre en place des traitements permettant de diminuer l'impact des rejets, mais non adaptés à la maîtrise du développement des légionelles au niveau des tours de refroidissement.

 

Oreau ingénieur conseil est indépendante des sociétés de traitement des eaux

Nos audits techniques prennent en compte l'analyse de la stratégie de traitement préventif des eaux

 

Oreau réalise également la mise à jour des cahiers de suivi des TAR, afin de prendre en compte la nouvelle réglementation

 

Demandez un devis, afin de comparer

les compétences et les prix

 

Oreau ingénieur conseil réalise également :

des tierces expertises

la révisions des analyses méthodiques des risques de prolifération de légionelles (AMR)

des formations inter ou intra à la réglementation et à la gestion des TAR